Culture de baies

Culture de baies

Culture de baies

Les framboises, les myrtilles, les mûres, les raisins de Corinthe et les fraises des bois sont les baies précieuses qui sont bien adaptées pour être cultivées même dans les zones qui ne conviennent généralement pas aux cultures plus classiques, telles que les sols de montagne. L'origine de leur culture est liée au désir de pouvoir produire ces merveilleuses saveurs près de chez soi qui nécessitaient autrefois de longues sorties pour pouvoir les obtenir. Aujourd'hui, elles sont cultivées avec d'excellents résultats et les consommateurs ont certainement beaucoup apprécié la présence de ces perles de vitamines même sur les comptoirs des supermarchés. Voyons comment organiser une récolte de ce type.


Choix du terrain et opérations de pré-plantation

Les baies, également appelées «petits fruits», constituent un groupe assez hétérogène par type de fruit. Dans la plupart des cas, cependant, ce sont des espèces très rustiques qui leur permettent de s'adapter à des environnements très différents tant en termes de climat que d'altitude. Dans tous les cas, cependant, il vaut mieux éviter de planter dans des zones trop hautes car un abaissement excessif des termes pourrait créer des problèmes de maturation des fruits. L'idéal serait donc de choisir un terrain qui se trouve à une altitude maximale d'environ 1000 mètres (1500 pour la framboise), bien exposé et à l'abri des vents.

A ce stade, il sera nécessaire de préparer le sol en fonction des espèces à cultiver, de préparer le système d'irrigation et de préparer une structure de support adéquate. Une structure de toiture appropriée sera également essentielle pour protéger la production des agents climatiques les plus sévères.


Framboise (Rubus idaeus)

La framboise est un arbuste buissonnant à développement horizontal avec un système racinaire pérenne. Chaque année, il émet de nouvelles pousses, les soi-disant ventouses. Étant une plante à croissance horizontale, elle nécessitera un certain espace et une structure de support spéciale capable de supporter les nouvelles branches. Cependant, c'est une plante très rustique et donc adaptable à de nombreux types de sols, même si pour avoir une production satisfaisante il vaut toujours mieux qu'elle soit riche en substances organiques, exempte de calcaire et avec un bon pouvoir drainant. La densité de la plante doit être fonction de la productivité de l'espèce choisie et de la fertilité du sol. Tant pour les variétés uniformes que pour les variétés remontantes, il est nécessaire de maintenir une distance d'environ deux mètres et demi entre les rangées et d'environ un demi-mètre entre une plante et une autre. La taille sera effectuée à l'automne dans les variétés uniformes et toutes les branches qui auront fructifié devront être enlevées, laissant les nouveaux drageons inchangés, qui ne devront être surmontés qu'à la fin de l'hiver. Dans les variétés à re-floraison, pour avoir une fructification d'automne plus abondante, il vaut mieux abandonner celle de printemps et faire une coupe totale presque au niveau du sol. Pour profiter des deux fructifications, il faudra simplement pincer et éclaircir les drageons qui se sont fructifiés.


La myrtille géante américaine

La myrtille géante américaine est également un arbuste buissonnant au port dressé qui produit de délicieuses baies bleues au goût aigre-doux à la fois. Le bleuet doit être cultivé dans des sols peu profonds, 40 centimètres suffisent, mais bien drainé et riche en matière organique. Le sol doit être plutôt acide sinon la production pourrait être affectée de manière très lourde. C'est généralement une plante résistante au froid tant que le fruit ne mûrit pas, période pendant laquelle des températures élevées sont nécessaires. Pour cette raison, il est préférable de cultiver des myrtilles à moins de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Avant de planter les plants, vous devrez préparer le sol et le niveler. Le meilleur moment pour planter sera à la fin de l'hiver ou au début du printemps avec des semis âgés d'au moins deux ans. Dans le trou de transplantation, insérez toujours du compost de réaction acide bien mélangé au sol. Laissez toujours deux mètres et demi entre les rangées et quelques mètres entre les plantes d'une même rangée. Dans les premières années après la plantation, vous devrez effectuer un étêtage simple, tandis que la première taille réelle n'aura lieu que la quatrième année. Vous devrez éliminer les branches les plus anciennes qui ne sont plus capables de générer des pousses suffisamment vigoureuses et les branches faibles qui se trouvent dans la partie intérieure de la brousse. Cependant, lorsque le buisson vieillira excessivement, vous pouvez intervenir avec une coupe drastique au niveau du sol. Les buissons adultes cultivés dans l'environnement optimal peuvent produire jusqu'à 5 kilogrammes de myrtilles par an.


La mûre (Rubus fruticosus)

La mûre pousse sur un arbuste, la ronce, qui peut être cultivée jusqu'à 900 mètres d'altitude. Le sol idéal doit être exempt de calcaire, plutôt acide et toujours bien drainé. L'espace que vous devrez laisser entre les rangées doit être d'environ 3 mètres. Au cours de la première année, vous devrez effectuer une taille dite d'entraînement, en surmontant deux drageons vigoureux. Toutes les autres pousses devront être supprimées. La deuxième année, vous pourrez avoir les nouvelles ventouses que vous attacherez à un fil de support placé plus haut. La troisième année en ajoutera deux autres. Pour chaque plante, il est conseillé de garder un total de 6 drageons.

Ce sont les trois espèces les plus connues, mais si vous le souhaitez, vous pouvez également vous engager dans la culture de groseilles, groseilles à maquereau, fraises ou plus et déguster avec satisfaction les délicieux fruits que ces plantes vous donneront.

Voir la vidéo



Vidéo: Hydroponie en Afrique: le leader béninois de la technique depuis 7 ans nous parle de la réussite