Le verger en février

Le verger en février

Le verger en février

Avec février nous avançons vers la fin de l'hiver: les jours commencent à s'allonger et les températures, surtout le jour, ne sont plus aussi extrêmes. Cependant, il ne faut pas être trop optimiste: c'est précisément à cette période qu'il y a souvent les chutes de neige les plus abondantes. De plus, les arbres peuvent être amenés à végéter par la chaleur et la taille précoce, puis être endommagés par des gelées soudaines. Nous devons donc agir avec prudence, évaluer notre microclimat et porter une attention particulière aux prévisions météorologiques.


Taille et greffage

Avant de commencer, notre climat doit être soigneusement évalué. Habituellement, dans les régions méridionales et côtières, ces opérations peuvent être entreprises dès la première décennie; dans les régions plus froides, il est préférable d'attendre le deuxième ou le troisième ou de le reporter au début du mois d'avril (surtout sur les collines). Partout où il est essentiel de choisir des jours chauds et secs, quelques jours après la dernière pluie.

Nous pouvons opérer sur la plupart des essences, notamment celles qui porteront leurs fruits entre le printemps et l'automne: fruits à pépins, fruits à noyau et petits fruits. N'oubliez pas d'éliminer soigneusement toutes les parties compromises par des agents pathogènes (en les brûlant si possible).

C'est aussi une bonne période pour les greffes, notamment triangulaires et fendues et on vérifie les interventions effectuées l'été et l'automne précédents.


De nouvelles usines

La période idéale pour les nouvelles entrées est de la mi-automne au début du printemps, à l'exception des mois de froid intense. Dans les zones douces on peut reprendre cette activité dès la première décennie, ailleurs il est bon d'attendre au moins la troisième. Pour les grandes plantes, nous recommandons de labourer toute la zone, en incorporant une bonne quantité de fumier séché: nous améliorerons la texture du sol et l'activité biologique. Nous évaluons également, notamment pour les fruits à noyau, qu'il y a un bon drainage: un sol compact est souvent à l'origine d'agents pathogènes des racines et collets. Dans ce cas, nous incorporons également du sable, pour alléger et aérer.

Dans le cas de plantes individuelles, creusons simplement des trous d'au moins 50 cm de large et de profondeur, et traversons les murs en profondeur, à l'aide d'une fourche. N'oubliez pas de garder le collier au niveau du sol.


Parasites et maladies

C'est la période idéale pour effectuer des traitements préventifs. Grâce à l'absence de feuilles, nous pouvons évaluer soigneusement l'état de l'écorce et des branches, en éliminant les parties compromises et les fruits pourris des années précédentes. De plus, les températures ne sont plus aussi froides (on attend qu'elles dépassent 8 ° C pendant la journée) et il est possible de procéder avec divers pesticides.

Presque tous les arbres fruitiers (encore plus ceux qui viennent d'être taillés) bénéficient d'un traitement avec un cuivrique, mais en évitant la pluie tôt ou tard. Très utile est également une passe d'huile blanche activée par un insecticide pour les stades d'hivernage (au moins 20 jours après le cuivre).

Ces interventions permettront de réduire significativement l'impact des pathogènes les plus fréquents.


Le verger en février: récolte et fertilisation

Les fruits qui mûrissent en février sont encore peu nombreux: ce n'est que dans les régions du sud que l'on procède à la récolte des agrumes, en particulier des mandarines, des oranges et des citrons.

Au contraire, il est temps de nourrir les arbres fruitiers, pour garantir un bon développement et une production abondante. Si à l'automne on a privilégié la fertilisation organique, idéale pour améliorer le sol physiquement et biologiquement, c'est le moment de distribuer un bon produit synthétique riche en macro et micronutriments. Il existe de bons produits à libération lente sur le marché: en suivant les instructions pour chaque fructification individuelle, nous aurons une nutrition constante et progressive, garantie pendant au moins 3 mois. Alternativement, nous pouvons envisager des produits spécifiques. Souvenons-nous également des ajouts appropriés au cas où les années précédentes présenteraient des lacunes.


Vidéo: Sophie Verger - Sculptures - Exposition Thionville - 2012