Soy Glycine max L. - Plantes industrielles - Plantes herbacées

Soy Glycine max L. - Plantes industrielles - Plantes herbacées

Classe: Dicotylédones
Ordre: légumineuses
Famille: Papilionacées
Sous-famille: Papilionatae
Tribu: Phaseoleae
Espèce: Glycine max L.
Synonymes: Soja hispida Moench. - Soja max Piper - Soja japonica Savi - Glycine hispida (Moench.) Maximowicz - Glycine soia Sieb. et Zucc. - Dolichos max L. - Dolichos soja Jacq. - Phaseolus hispida Oken.

Français: soja; Anglais: soja; Espagnol: soja, soja; Allemand: Sojabohne.

Origine et diffusion

Le soja est une plante annuelle originaire d'Asie centrale et orientale. La première certaine nouvelle de cette plante remonte au 2ème millénaire avant notre ère, même si elle était probablement déjà connue beaucoup plus tôt. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, il était cultivé exclusivement en Chine. Dans la seconde moitié du XXe siècle, il connut un développement remarquable. Les États-Unis sont le premier producteur mondial. En Europe, il est principalement cultivé en France et en Italie (environ 200 000 hectares; en 1990 il y en avait environ 400 000). C'est l'une des plantes alimentaires les plus importantes pour la richesse des graines en huile (18-20%) et, surtout, en protéines (40%).

Soja - Glycine max L. (photos du site Web)

Caractères botaniques

Le soja est une plante herbacée annuelle d'été, entièrement couverte de poils bruns ou gris, de 70 à 130 cm de hauteur, dressée ou touffue. La plante racine pivotante a une capacité moyenne de pénétration dans le sol. Les racines sont colonisées par un symbiote spécifique (Rhizobium japonicum). Les feuilles sont trifoliées (unifolient la première paire). Les fleurs, rassemblées en groupes de 2-5 pour former des inflorescences, appelées racèmes, sont en position axillaire dans les variétés indéterminées (avec une croissance qui se poursuit même après le début de la floraison), alors qu'elles sont également placées à l'apex dans celles déterminées (il y a l'arrêt de la développement lorsqu'une longue grappe composée de plusieurs fleurs apparaît à l'apex). Les fleurs, blanches ou violettes, se caractérisent par une fécondation autogame. Tous ne donnent pas des fruits fertiles: en effet, le pourcentage d'avortements est élevé. Les fruits sont des gousses velues, aplaties et pendantes, contenant 3-4 graines. Les fruits sont arrondis (mais aussi ovales et plus ou moins aplatis), de couleur jaune, brune, verdâtre ou noire, avec de petits hiles peu marqués. Les graines ont un poids compris entre 50 et 450 mg (100-200 dans les cultivars oléagineux). L'huile et les protéines sont concentrées pour la plupart dans les cotylédons.

Gousses et graines de soja - Glycine max L.

Besoins environnementaux

Le soja est à l'origine une plante à jours courts, c'est-à-dire qu'il a besoin de nuits assez longues pour fleurir; dans les variétés actuellement cultivées, il présente des comportements différents vis-à-vis de la lumière, à tel point que de nombreuses variétés précoces sont photo-indifférentes. En ce qui concerne l'eau, le soja (qui consomme la moitié de l'eau par rapport au maïs) ne peut se faire sans irrigation sauf là où les pluies sont abondantes et régulières en été. Le soja n'a pas de besoins particuliers pour le sol: seuls les sols trop humides et trop meubles ne sont pas recommandés. Quant au pH, il préfère les sols avec un pH de 6,5. Il est capable de tolérer, sans réduction apparente de la production, une salinité modérée.

Variété

Les variétés se distinguent sur la base de leur précocité, en groupes de 000 (très précoce) à X (tardif). Dans nos salles, des groupes de 00 à III sont utilisés. Les variétés précoces sont moins sensibles à la photopériode. D'autres caractéristiques intéressantes sont la hauteur de la première gousse, la résistance aux maladies, le stress hydrique, etc.

Champ de soja - Glycine max L. au début de l'été (site web photo)

Technique de culture

Dans la rotation, le soja a le rôle d'une plante améliorant la fertilité du sol: il est typique du renouvellement au cycle printemps-été. Dans les systèmes de cultures irriguées, le soja sert à arrêter la culture répétée du maïs. Avec ses variétés très précoces, le soja se prête également à une culture intercouche, après des cultures qui libèrent rapidement le sol (pois industriels, orge d'ensilage), avec des semis à la mi-juin.
La préparation du sol pour l'ensemencement doit se faire avec un labour assez précoce et des travaux de raffinement effectués rapidement afin d'avoir un lit de semence parfaitement nivelé et géré. Dans le cas de la culture intercouche, le traitement minimum donne de bons résultats. Le soja est une légumineuse qui entre en symbiose avec un organisme fixateur d'azote spécifique, Rhizobium japonicum, qui est absent des sols nouveaux pour la culture du soja. Pour cette raison, lorsque vous souhaitez cultiver du soja sur une terre qui ne l'a jamais hébergé, il est essentiel d'inoculer la graine avec des cultures microbiennes spéciales.
Le semis se fait en rangs espacés de 40 à 45 cm avec une quantité de graines capable de produire 30 à 35 plantes par mètre carré à la récolte pour les variétés tardives et environ 40 plantes par mètre carré pour celles en deuxième récolte. Le soja, s'il est normalement nodulé, est pratiquement autosuffisant en azote. La fertilisation doit donc être à base de phosphore (80-100 kg / ha) et de potassium dans le cas de sols déficients. La fertilisation azotée peut être limitée à 20-30 kg / ha d'azote lors du semis. Si la culture n'est pas nodulée, il faut faire environ 150-200 kg / ha de N. La lutte contre les mauvaises herbes se fait généralement par désherbage chimique. Les traitements culturaux les plus courants roulent immédiatement après le semis et l'irrigation. Si le sol est compact, le désherbage a pour but d'aérer le sol pour permettre aux bactéries aérobies de fixer l'azote. D'autres interventions occasionnelles peuvent être la rupture de la croûte, si les naissances sont en difficulté pour cette raison, et la fertilisation azotée sur le toit, si la graine n'a eu aucun effet.

Collecte et utilisation

La récolte commence lorsque la plante est presque complètement défoliée et a des tiges et des graines brunes. Des moissonneuses-batteuses sont utilisées (en abaissant la barre aussi près du sol que possible afin de ne pas perdre les gousses les plus basses). La période de récolte en Italie tombe en septembre pour les cultures principales, fin octobre pour les cultures intercalaires.
Les rendements obtenus à partir d'une bonne récolte varient de 35 à 45 quintaux par hectare.
L'humidité des graines à la récolte doit être d'environ 12 à 14%; s'il est supérieur, un séchage est nécessaire. Pour une bonne conservation, le soja, sous forme d'huile, doit être conservé avec une humidité de 10-12%.
Produits orientaux traditionnels issus de la graine entière
- Lait de soja: produit traditionnel asiatique obtenu à partir de graines moulues, extrait à chaud dans de l'eau et bouilli.
- Tofu ou fromage de soja: lait de soja coagulé avec des sels de magnésium ou de calcium ou du vinaigre; l'humidité est variable selon les préparations et l'assaisonnement;
- Tempeh: graine décortiquée, bouillie dans l'eau et fermentée pendant 24 à 48 heures par un champignon (gen. Rhizopus); il y a des formes qui sont tranchées et frites.
- Produits fermentés (sauces et boissons), typiques de la cuisine orientale.
- Les variétés à petites graines fournissent, si elles sont germées, les germes de soja, consommés comme légumes frais.

Adversité et ravageurs

averse de grêle provoque des dommages importants car la défoliation pendant la période de remplissage des graines entraîne une diminution significative de la production. Même la verse provoque souvent des fuites, car de nombreuses gousses restent au sol pendant le battage.
Le soja est sujet aux attaques de certains les bactéries, comme Pseudomonas glycinea et Xanthomonas phaseoli var. sojensis. Entre viroses la virose mosaïque est la plus courante.
le mycose les plus nuisibles sont: Pythium spp., Fusarium spp., Peronospora manshurica, Cercospora sojiana, Septoria glycines, Phythophthora et Cephalosporium gregatum.
Entre parasites animaux, peut causer de graves dommages: la punaise verte (Nezara viridala), un hémiptère pentatomidé; le tétranyque rouge (Tetranychus urticae, un acarien); le nématode Heterodera glycines.


Vidéo: Dépolluer les sols avec des plantes - FUTURE - ARTE