Entomologie agricole: puceron alezan noir

Entomologie agricole: puceron alezan noir

Classification et plantes hôtes

Classe: Insectes
Commande: Rincoti
Sous-ordre: Homoptera
Famille: Lacnides
Genre: Lachnus
Espèce: L. roboris

Référence bibliographique:
Phytopathologie, entomologie agricole et biologie appliquée” – M.Ferrari, E.Marcon, A.Menta; Ecole edagricole - RCS Libri spa

Plantes hôtes: Châtaigne.

Identification et dommages

L'adulte ailé mesure jusqu'à 6 mm de long; la forme ather atteint 4 mm de long.
Le corps est noirâtre, élancé et avec de longues pattes; les ailes sont transparentes avec des mouchetures noires.
le Lachnus roboris il infeste les plus jeunes rameaux lignifiés et les rejets, du début de la reprise végétative printanière jusqu'à l'automne.
Les dégâts, en cas de fortes infestations, consistent en une détérioration végétative générale qui conduit à une production de moindre qualité. Rappelez-vous également le puceron jaune (Myzocallis castanicola Baker) qui manifeste les mêmes dommages et effectue un cycle biologique similaire.

Puceron alezan noir - Lachnus roboris L. (photo www.plantsystematics.org)

Cycle biologique

Le Lachnus roboris hiverne comme un œuf de longue durée de couleur brun noir brillant, sur les branches; les œufs sont pondus, les uns à côté des autres, en grand nombre de manière à enrober l'écorce.
LAfide effectue un holocycle monoïque avec l'apparition des fondateurs atterins au printemps; à partir de ceux-ci, par parthénogenèse, les origines atterogènes proviennent qui proviennent d'une série de générations printemps-été. Dans ces générations apparaissent des virginogenies ailées qui, volant, propagent l'espèce sur d'autres plantes. En automne, le sessupare et donc les amphigoniques apparaissent, qui permettent la ponte des œufs durables, destinés à l'hiver.

Bats toi

La lutte contre ce puceron n'est normalement pas menée. En cas de fortes infestations sur de jeunes plants ou en pépinière, il est possible d'intervenir avec des traitements d'hiver sur des œufs durables. Les produits à utiliser sont des huiles blanches activables pour les traitements d'hiver; ou, au printemps-été, sur des plantes infestées de formes mobiles et toujours en pépinière, il est possible d'intervenir avec des aficides ou des phosphoriques spécifiques.


Vidéo: Cest pas sorcier -HANNETONS, COCCINELLES ET SCARABEES: LES COLEOPTERES