Entomologie agricole: cochenille du noyau

Entomologie agricole: cochenille du noyau

Classification et plantes hôtes

Classe: Insectes
Commande: Rincoti
Sous-ordre: Homoptera
Famille: Coccidia ou Lecanidae
Genre: Eulecanium
Espèce: E. coryli L.

Référence bibliographique:
Phytopathologie, entomologie agricole et biologie appliquée” – M.Ferrari, E.Marcon, A.Menta; Ecole edagricole - RCS Libri spa

Plantes hôtes: noisetier, pome, susino, abricot, prunellier, aubépine, rose, lauroceraso, arbres à feuilles caduques forestiers (tilleul, orme, érable, charme).

Identification et dommages

La femelle adulte (environ 5 mm de long) a un corps brun fauve, de forme ovale, très convexe et lisse; après le dépôt, il a tendance à s'aplatir et devient, dorsalement, ondulé.
Le mâle ailé (d'environ 2,5 à 2,6 mm de longueur) scintille à partir d'un follicule allongé, composé de plusieurs plaques de cire blanches et translucides.
Les nymphes infestent le dessous des feuilles, soustrayant la sève et produisant un miellat abondant; en automne, ils migrent sur les rameaux. Les dommages, en plus de l'élimination de la sève, sont causés par la production abondante de miellat qui favorise la formation de fumée et réduit les échanges gazeux, provoquant l'asphyxie.
En cas de fortes infestations, des détériorations végétatives peuvent survenir; cependant, le phytophage ne cause normalement pas de dommages importants.

Cycle biologique

La Cochenille du Noisetier passe l'hiver sous forme de neanide sur les organes ligneux. Au début du printemps ou plus tard (avril-mai) selon les conditions environnementales, les femelles sexuellement matures et après l'accouplement (elles ne sont pas parthénogénétiques) commencent à pondre; ceux-ci restent protégés par le corps maternel jusqu'à la naissance des nymphes. Les nymphes atteignent les feuilles, se fixant sur la page inférieure, où elles restent jusqu'au début de l'automne, quand elles migrent sur les rameaux pour hiverner. La Cochenille du Noisetier est une génération par an.

Cochenille du noyau - Eulecanium coryli L. (photo www.agroatlas.ru)

Bats toi

La lutte contre la Cochenille du Noisetier est chimique; cependant les populations du phytophage sont contrôlées par de nombreux ennemis naturels qui parviennent à empêcher l'essaimage du phytophage.
Parmi les entomophages qui contrôlent cette espèce, nous nous souvenons:

  • Les coccinelles telles que lExochomus quadripustulatus, Chilocorus bipustulatus;
  • Hyménoptères calcidoïdes des genres Coccophagus, Encyrtus, Aphycus et autres.

En cas de fortes infestations, c'est-à-dire lorsque les entomophages et les conditions environnementales n'ont pas réussi à maintenir la population en dessous des seuils de dégâts, des traitements peuvent être effectués à la sortie des nymphes. Les produits à utiliser sont des huiles blanches activables.


Vidéo: Gestion des cochenilles dans les légumes Resumé