Réserve naturelle intégrale Tre Cime del Monte Bondone - Trentino

Réserve naturelle intégrale Tre Cime del Monte Bondone - Trentino

Type de zone protégée - Où elle se trouve

Typologie: Réserve naturelle intégrale; établi avec D.P.G.R. Trentin-Haut-Adige du 3 juillet 1968, n. 128.
Région: Trentino-Alto Adige
Province: Trente

La réserve naturelle intégrale Tre Cime del Monte Bondone est située près de la ville de Trente, à une altitude allant de 1 580 m de la Viote à 2 176 m du Cornetto. Il a une superficie de 185 hectares.

Réserve naturelle intégrale Tre Cime del Monte Bondone (photo www.scienze.unitn.it)

Description

En 1500, le territoire de la réserve actuelle appartenait, comme toute la montagne Bondone (alors appelée Monte Vason) au prince évêque de Trente, qui s'était réservé le droit exclusif de chasser. Par la suite, grâce à la communauté Bondone, pour avoir contribué à la construction de la cathédrale de Trente et à l'approvisionnement en bois de chauffage, l'évêque a procédé à la subdivision de la montagne et à la donner progressivement aux communautés de Sopramonte, Sardagna, Garniga, Cavedine, Baselga di Bondone et Vigolo Baselga. Au XIXe siècle, le bassin de la Viote se transforme en prairies et prairies et l'élevage bovin commence. La zone est devenue plus tard une base stratégique autrichienne et a vu la construction de la caserne en pierre typique qui peut encore être admirée aujourd'hui.
La Réserve occupe une vallée d'origine glaciaire qui atteint les trois sommets de la plaine de la Viote: le Doss dAbramo (2 140 m), le Cornetto (2 176 m) et la Cima Verde (2 102 m). Le bassin est constitué d'un substrat de roches sédimentaires (marnes calcaires et schistes marneux) recouvertes de dépôts morainiques abondants d'origine glaciaire. Plus haut, sur les Trois Pics, prédominent les calcaires blancs et rouges du Jurassique et les argileux du Crétacé, riches en fossiles. Dans la zone protégée, trois cours d'eau coulent: le Rio Val Magna, qui descend en aval prend le nom de Roggia di Garniga, la Roggia di Sopramonte et la Roggia dei Molini, qui se jettent dans le torrent de Vela.
La surface de la forêt est représentée par des épinettes irrégulières et contemporaines, en grande partie artificielles. Ces dernières années, grâce à une gestion naturaliste de la forêt, qui a supplanté la monoculture désuète, les forêts d'épicéas se transforment lentement en populations inégales et mixtes avec la présence de mélèzes, de sapins blancs et de pins parasols. À Val Magna et à pozze, il y a des épinettes et des mélèzes naturels, du sapin blanc, du hêtre et du sorbier interrompus ici et là par des clairières. Dans la partie haute de la réserve, les muguets prennent le relais avec quelques spécimens de mélèze. L'aspect le plus caractéristique du couvert végétal de la Réserve est certainement représenté par la flore herbacée: il existe des endémismes insubriques tels que Paederota bonarota, Geranium argenteum, Physoplexis comosa ainsi que d'autres espèces importantes telles que Paeonia officinalis, Anemone alpina et A. montana et bien d'autres .
La partie la plus haute de la Réserve est parfois fréquentée par les chevreuils, qui préfèrent cependant le bassin de la Viote où ils trouvent de la nourriture en abondance; la présence de chamois a été signalée parmi les roches des Trois Pics. Les espèces d'oiseaux comprennent le grand tétras, le tétras lyre, le corbeau impérial, le crapet alpin et l'aigle royal.

Jardin botanique et tourbière
Le jardin botanique alpin de la Viote di Monte Bondone, fondé en 1938, sur une superficie de seulement 1 200 mètres carrés, abrite plus de deux mille espèces de plantes et de fleurs des principales chaînes de montagnes du monde. C'est l'un des jardins botaniques les plus importants des Alpes et il est enrichi de panneaux d'information complets et d'étiquettes d'identification.
Non loin de là, située à 1550 mètres d'altitude, la tourbière de la Viote (environ 20 hectares), appelée Palù di Bondone. Il s'agit d'un exemple typique d'une tourbière acide plate dans les Alpes avec une présence prédominante de cyperacées et de graminées et occasionnellement Primula farinosa, Drosera rotundifolia, Menyanthes trifoliata, etc. La Roggia del Monte Bondone est originaire de cette zone humide. Au début du XXe siècle, la tourbière était cultivée: la tourbe extraite, utilisée comme combustible, était transportée à Mattarello (à 7 km de Trente) et dans la vallée de l'Adige au moyen d'un funiculaire. Comme preuve de cette ancienne exploitation, vraisemblablement terminée vers 1915, il y a deux grandes tranchées profondes et une série de fouilles qui interrompent la surface de la tourbière.

Informations pour la visite

Accès:
De l'est pour le S.P. 85 qui monte de Trente à Vaneze-Vason; du sud-est par le S.P. qui part d'Aldeno pour Garniga, de l'ouest à S.P. 200 de Lasino à Lagolo-Viote.

Service des parcs et forêts d'État de la province autonome de Trente
Centre d'affaires du Nord - Via Trener, 3
38100 Trente
Tél.0461 495833


Vidéo: BONDONE: la magnifica neve della montagna di Trento